Ce tutoriel est un tutoriel « Turbo », il a pour objectif de vous apprendre à prendre en main Blender en un jour ou deux (un après-midi pour les plus rapides). N’hésitez pas à rapporter les parties mal comprises ou incomplètes, une fois corrigé le tutoriel sera adapté en une vidéo pour apprendre Blender très rapidement. Les parties suivantes du tuto seront accès sur la pratique et techniques.

Blender est un logiciel gratuit, puissant, polyvalent et évoluant à une vitesse fulgurante ; une nouvelle version arrive tout les deux mois et demi ! Il s’agit aujourd’hui du logiciel de 3D le plus complet et avancé qui existe.

Vous pouvez télécharger Blender depuis le site officiel Blender.org. Il existe une version 32 et 64 bits, en gros la version 64 bits peut gérer plus de 3 Go de RAM.
Pour télécharger la dernière version de Blender sur le dépôt Linux (Software Center) tapez ces commandes :
sudo add-apt-repository ppa:irie/blender

On vous demandera votre mot de passe de login, vous ne verrez rien en tapant c’est normal, mais ça écrira bien.
Puis cette commande :
sudo apt-get update

Modélisation et sculpture

Navigation et édition

Une fois Blender lancé, la vue 3D contiendra un cube, une lampe (le cercle en pointillé) et une
caméra. Pour vous déplacer dans la vue 3D vous avez 3 raccourcies à retenir :
_clic de la molette enfoncé :
tourne la vue (par rapport au centre de la scène au lancement);
_clic de la molette + shift (flèche vers le haut pour les majuscules) : permets de vous déplacer
latéralement (pan en anglais) ;
_faire tourner la molette ou ctrl + clic de la molette) : avancer ou reculer dans la vue. Pour sélectionner quelque chose, il faut utiliser le clic droit, pour le reste (menu, boutons) c’est
le clic gauche. Après avoir sélectionné si vous pressez la « . » du pavé numérique à droite, vous zoomerez sur la sélection, vous pivoterez également autour avec le bouton de la molette. Ça vous sera très utile en modélisation. Shift +c vous permet de pivoter autour de tous les objets de la scène. Vous pouvez passer rapidement sur différents angles de vues, parfaitement de face, dessus, vue caméra, etc, pour ça utilisez les numéros du pavé numérique :
_0 vue caméra;
_1 vue de face (ctrl inverse la vue,
donc de derrière) ;
_3 vue du côté droit, passer du
côté gauche avec Ctrl vous sera souvent inutile si vous travaillez
avec la symétrie d’active;
_vue de dessus ;
La touche 5 vous permet de changer
de type de vue entre la vue Perspective et Orthographique. En
orthographique les objets ne se rétrécissent pas avec la distance,
ça permet de mieux évaluer les tailles et proportions.

Manipulation et ajout d’objets

On a vu que le clic droitpermettait de sélectionner, en le maintenant tout en déplaçant la
souris vous pouvez la saisir (Grab) pour la déplacer. Le clic gauche permet de valider la nouvelle position, le clic droit l’annule. Il y a trois raccourcies pour manipuler les objets de la scène :
_g (grab): ou le clic droit de la souris maintenu tout en déplaçant la souris qu’on vient de voir, permet de Grab et ça ne fonctionne pas seulement dans la vue 3D. _r (rotate) : oriente le polygone par rapport à l’angle de vue actuel. La vue dessus par exemple vous servira à orienter uniquement la sélection sur l’axe de la hauteur. Après avoir pressé r vous pouvez taper le nombre de degrés par exemple 90 et des valeurs négatives. Vous pouvez aussi limiter la rotation à un certain axe toujours après avoir pressé r, avec les touches x, y et z. Aidez vous des axes en bas à gauche de la vue 3D.

_s (scale) : change l’échelle du polygone. Par défaut l’échelle est de 1, en tapant 2 vous doublerez sa taille alors que .5 la divisera par deux. Vous pouvez voir ça en haut d’un menu caché que vous pouvez faire apparaître et disparaître en tapant « n ». Ctrl + x y ou z vous
permettra d’empêcher d’utiliser un certain axe. Shift + a (add) vous permet d’ajouter des choses dans la scène. Un menu apparaitra sous le curseur, il est découpé en sections, les polygones se trouvent dans Mesh. Le singe « Monkey » que vous trouverez dans le menu est utilisé pour tester les matériaux et l’éclairage, on y arrive bientôt à cette vitesse. En faisant un clic gauche dans la scène, vous changerez la position du viseur rouge, il indique où créer le nouvel objet. Pour le réinitialiser au centre faites Shift + c. Pour dupliquer, faites Shift + d, le classique Ctrl + c (copier) et Ctrl + v (coller) fonctionne uniquement avec les valeurs des menus et couleurs.

Edition des polygones

Pour éditer un polygone et pouvoir, déplace sesfaces, arrête et sommets et utilisations des outils de déformation, il faut presser la touche « Tabulation » pour entrer en « Edit Mode », en pressant à nouveau la touche vous reviendront en « Object Mode ». En mode édition vous ne pourrez plus manipuler les autres objets de votre scène, mais des fonctionnalités supplémentaires seront possibles sur le polygone
édité. Les arrêtes (edges) seront indiqués par des lignes noires et les sommets (un vertex, des vertices) par des points. Les faces sont les zones délimites par les arrêtes. Ctrl + tab permet de filtrer la sélection entre ces trois components (composants). Vous pouvez réutiliser tout ce qui a été vu sur la sélection, le grab, rotate et scale. La touche « a », permet de tout sélectionner ou déselectionner. « c » active le circle
select pour peindre la sélection, la molette permet de changer le « Radius » (rayon), et « b » active le box
select qui fonctionne de la même manière que la sélection d’icônes sur le bureau. La touche x permet toujours de supprimer, mais il vous faudra indiquer si vous souhaitez ne supprimer que la face, ou ses edges (arrêtes) ou même tous les edges attachés à ses vertices (sommets).
Il y a 4 outils qui permettent d’à peu près tout faire : extrude, split, make face et merge.
_L’outil le plus basique c’est l’extrusion « Extrude », il s’utilise avec la touche « e ». On l’utilise le plus souvent sur des faces, il génère une copie à la manière de shift + d tout en la reliant à la sélection initiale ce qui au final permet d’ajouter de la matière et de complexifier le modèle. Ctrl + clic gauche extrude là où vous avez cliqué tout en orientant les faces. Ça peut vous servir pour certaines modélisations organiques.

_Un autre outil très important le « Split » (couper), il y en a deux types, le manuel où vous indiquez où créer des edges (arrêtes) pour ensuite ajouter des détails dans une zone spécifique. Et l’« Edge Loop » qui va découper tout autour de votre polygone, vous comprendrez son utilité un peu plus bas. Le premier s’utilise avec « k » pour « Knife » (couteau), le curseur changera de formes vous pourrez tracer des edges en plaçant les différents vertices (sommets). En dessous vous verrez les différentes options disponibles comme découpées au travers du polygone avec « z ». Pour valider, faites Entrer.
_Pour l’edge loop le raccourcie est « Ctrl + r », une prévisualisation en rose de la découpe apparaitra, vous pouvez ajouter des edge loops supplémentaires avec la molette, faite un clic gauche pour pouvoir positionner l’edge loop et un dernier clic gauche pour valider.

Vous pouvez créer des faces avec le raccourcies « F » pour «Make Face/Edge » (créer face/arrête). Il vous faut sélectionner au minimum 3 sommets. L’outil fonctionne en ne sélectionnant que deux sommets, dans se cas il ne créera qu’un edge.

_Enfin, il y a le « Merge » (souder) il va combiner ensemble deux voire plus de vertices pour n’en faire qu’un. Son raccourcie c’est « Alt + M ». Vous pouvez aussi y accéder dans le menu « w » qui affiche quelques opérations spéciales dont le merge en fait partie.

Modélisation orientée low poly (jeu vidéo)

Modélisation high poly (rendu, animation)